Chronique du lundi 09/12/19 : Dieu et la réligion

Sur terre, différentes religions existent et chacune est pratiquée par des personnes en fonction des convictions. Prévert DJOSSOU trouve que la divergence des réligions crée par endroit le non respect des principes de la nature. Il s’interroge sur la guerre des croyances. Sa chronique est intitulée Dieu et la réligion

La problématique se présente comme un terrain glissant! Les religions sont multiples et multiformes dans le monde. Dieu est unique et les principes de la nature sont uniques et clairs. Malheureusement, chaque religion fixe ses lois qui se mettent parfois en déphasage avec celles de Dieu naturellement établies. Les dirigeants veulent toujours garder leur suprématie parce que c’est certainement juteux le rôle du berger. La notion de Dieu est mal interprétée. Chacun tire le drap de son côté. Et la zizanie s’est installée depuis la nuit des temps. Le guerre des religions… Karl Marx disait : « la religion est l’opium du peuple ». C’est vrai, s’il y a un paradis qui existe, seul celui qui a défendu Dieu de par le respect des principes de la nature y trouverait place à coup sûr mais celui qui aurait respecté les principes imposés par un rassemblement ou conglomérat d’hommes peut ne pas y aller. Dieu n’a pas de religion. Chacun est créé à l’image de Dieu. Donc est Dieu manifesté sous une forme humaine faite à la perfection. Et personne ne peut danser la danse de l’autre, chanter sa chanson, ni écrit son histoire. Chacun doit communiquer avec la nature. Si chacun est doté d’une pensée, c’est pour distinguer le bien du mal et choisir la méthode qui lui convient. Le suivisme doit être évité à tout prix. On court vers les rassemblements à la recherche de la paix. La paix n’est nulle part, elle est en chacun.
La religion devrait être simplement l’amour que nous partageons avec les autres à travers nos actes positifs. C’est tout. Sinon, les rassemblements se font en l’honneur de ceux qui les dirigent. Le jour où chacun cernera la vérité, ces derniers n’existeront plus. La peur constante amène les hommes à aller se réfugier quelque part en recherchant le bonheur chez quelqu’un. En réalité, le berger sème la peur chez le fidèle et l’amène à lutter contre le mal. Or, la lutte contre le mal est une bataille perdue d’avance. Car c’est donner du poids, de la vie, de la faveur et de la résistance au mal. Tout ce qui arrive à chacun, c’est soi-même qui l’attire. Pensez à ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas tombe de côté. Dans toutes les religions au monde, les leaders le savent, mais ils veulent garder le secret pour maintenir le reste dans l’ignorance. Le marketing religieux bat le record et empêche les hommes de prendre l’envol avec la pensée libre: « Il n’y a pas un tableau noir dans le ciel et sur lequel Dieu aurait écrit votre nom et votre mission. Alors ce que vous apportez est ce que vous en décidez, votre mission est celle que vous vous assignez. Alors, faites tout ce qui est bien », enseignent les hommes éclairés. Y a-t-il une religion sérieuse au monde ? Pourquoi s’opposent-elles ! Seule votre foi non aveuglée ou bien éclairée peut vous rendre heureux!

Prévert Oléman DJOSSOU (09-12-2019)
.

Partager via :

Laisser un commentaire