Tournée du préfet du Mono : LE MAIRE FREDERIC KUESSI DANDEVEHOUN A ACCUEILLI L’AUTORITE DE TUTELLE ET LES MEMBRES DE LA CONFERENCE ADMINISTRATIVE DEPARTEMENTALE

Le Préfet du département du Mono, M. Comlan Sèna Sèdjro Zinsou a sacrifié à la tradition. Accompagnée d’une forte délégation composée des membres de la Conférence Administrative Départementale (CAD), l’autorité de tutelle s’est rendue dans la matinée de ce mercredi 13 novembre 2019 dans la commune de Bopa, conformément à l’article 151 de la loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin. La délégation départementale a été reçue dans la salle de conférence de la mairie de Bopa par le premier citoyen de cette commune, M. Frédéric Kuessi Dandévèhoun. Cette tournée statutaire qui est une visite d’échanges a mobilisé autour du préfet et du maire toutes les forces vives de la commune de Bopa.

Six (06) objectifs fondamentaux sous-tendent cette visite d’assistance conseil du préfet à Bopa. Il s’agit de sensibiliser les élus locaux et communaux sur leurs rôles et responsabilités en matière de suivi et d’entretien des infrastructures socio-communautaires, rappeler aux élus et aux parents d’élèves leur mission dans le suivi du système éducatif, échanger avec les organisations de la société civile sur leurs rôles dans la gouvernance locale, échanger avec les membres de la plateforme communale de réduction des risques, des catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques, faire le point des chantiers du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) ouverts dans le Mono et enfin échanger sur les problèmes qui minent la Sbee et la Soneb.

Le maire de la ville de Bopa, dans ses mots de bienvenue a remercié le préfet du Mono pour son accompagnement dans la mise en œuvre des actions de développement et surtout son implication dans la gestion de certains événements tragiques qui se sont produits dans la commune ces derniers jours. Il en veut pour preuve le naufrage survenu le 5 août 2019 qui a couté la vie à 14 personnes et la mort tragique de l’hippopotame sacré du lac Ahémé.

Par ailleurs M. Frédéric Dandévèhoun a levé un coin de voile sur les difficultés qui entravent le développement de Bopa. Ces difficultés sont entre autres, la difficulté de construction des infrastructures socio communautaires dans les terres noires de la commune, la dégradation avancée des voies régionales Bopa-Lalo et Bopa-Lobogo-Dogbo, la lenteur dans la réalisation des travaux de pavage de rues dans l’arrondissement de Lobogo, l’opposition de certains individus indélicats de Djidjozoun, une localité d’Agbodji au projet de reboisement intensif sur une superficie de 75 hectares. Face à ces problèmes, le Préfet du Mono, au nom de la conférence administrative départementale, s’est engagé à jouer sa partition pour le mieux-être de la population facilitant ainsi le décollage de la commune de Bopa.

Hyacinthe TOGBEHOUNDE

Partager via :

Laisser un commentaire