Coaching de CFI dans les Radios partenaires : Fm Ahémé accueille Kassim ZATO

Un expert de CFI séjourne depuis ce lundi 18 novembre 2019 dans les locaux de Radio Fm Ahémé. Cela entre dans le cadre d’un coaching in situ de 10 jours qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Dialogue Citoyen Bénin 2 ».

Et parlant justement de ce projet, c’est une approche de CFI qui accompagne 8 Radios communautaires dont Fm Ahémé, dans le renforcement de capacités des journalistes, animateurs et responsables de ces organes de presse. Une cérémonie inaugurale de ce coaching a eu lieu ce matin dans la salle de conférence en présence des membres du conseil d’administration et l’ensemble du personnel de la Radio. Cette séance a permis à chacun de se faire une idée claire de la mission du coach. Kassim Zato, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a décliné les objectifs de son séjour à Fm Ahémé qui ne sont rien d’autres qu’un séjour de partage et d’échanges sur le fonctionnement de l’organe afin de trouver des solutions pour son décollage.

Pour ce faire, une démarche méthodologique a été définie. Elle consiste à faire des investigations et poser le diagnostic pour l’émergence de la  Radio Fm Ahémé, a fait savoir le coach Kassim Zato. « … c’est un travail au cours duquel je vais rencontrer les acteurs des différents départements (la rédaction, la production, les finances, le commercial….) sans oublier les membres du bureau du conseil d’administration et les organes pour comprendre leur fonctionnement et voir dans quelle mesure améliorer ce qui est’’. Ce travail consiste à faire des entretiens individuel et collectif, a-t-il ajouté.

Ce coaching est une aubaine, à en croire William Réaut Ahoumènou, le président du conseil d’administration de Fm Ahémé. Pour lui, il corrigera, autant que faire ce peu, les difficultés qui entravent le bon décollage de l’outil communautaire qu’est la radio Fm Ahémé. Il faut rappeler que le projet Dialogue Citoyen Bénin 2 accompagne les radios partenaires tout en favorisant le dialogue entre autorités et société civile, afin qu’elles contribuent à une citoyenneté plus active et à une participation civique accrue.

Partager via :

Laisser un commentaire