Nouveau marché de Comé / les travaux presque achevés : Comment les usagers doivent éviter le piège des arnaqueurs

Initialement prévu pour être livrés à la fin du mois de mai dernier, les usagers du marché de Comé devront attendre un peu encore avant d’intégrer les nouvelles boutiques. Les travaux démarrés, depuis quelques mois devraient être livrés à la fin du mois de mai 2020 selon le délai contractuel.Aperçu des nouvelles boutiques du marché de Comé Mais à cause de quelques changements de dernière heures, l’entreprise n’a pas eu le temps de respecter ledit délai. Les usagers apprécient quand-même l’évolution spectaculaire des travaux en cours de réalisation sur financement PAURAD. Ces derniers saluent un ouf de soulagement en perspective puisque à y voir de près les travaux sont tout de même déjà presque achevés. Les statistiques révèlent d’ailleurs du taux d’exécution de plus de 90 pour cent. Au micro de FM Ahémé, quelques usagers du marché Comé expriment leurs réjouissances: “Au début; ça m’a tellement énervé ; mais actuellement comme ils sont déjà à la fin, je vois que les choses vont très bientôt recommencer. On attend d’abord pour voir si ça peut s’améliorer ou pas ; j’avais perdu mes clients. Et comme ils sont presque à la fin j’espère que je vais retrouver mes clients pour encore bien vendre”.

Le piège à éviter
A côté de cette joie, un piège tendu aux usagers. En effet, des individus mal intentionnés s’invitent dans le débat en leur proposant des boutiques. Selon ces individus, les boutiques seraient déjà prêtes et les usagers surtout les bonnes dames devront débourser quelques billets de banque pour en entrer en possession. Faux! dira le chef service affaires marchandes de la mairie de Comé qui confirme ces manoeuvres d’individus mal intentionnés mais rassure que la date de livraison et les conditions d’attribution des hangars et boutiques ne sont pas encore définies .Germain Kakpossa: “Il faut reconnaître que actuellement nous sommes autour de 95% pour l’évolution des travaux. Dès lors que la réception provisoire sera faite, le conseil va délibérer sur les conditions de réinstallation dans le marché. Si dans la ville des individus viennent les voir pour demander à prendre de l’argent quitte à démarcher des boutiques pour eux, qu’ils ne tombent dans ce piège. Il en a qui les appelle par téléphone et précisent qu’ils sont entrain d’étudier les dossiers et qu’il faut déjà leur verser de l’argent pour appuyer leur dossiers. Rien de tout cela ne se fait”. Le Premier Adjoint au Maire de la Commune de Comè va abonder dans le même sens et renchérit. Innocent Dossou: “Je voudrais dire à ces usages qui font les demandes de boutiques de faire très attention. Qu’il ne cherche même pas à négocier quoi que ce soit. Dès la fin du chantier, nous allons donner à César ce qui est à César”.

Victor Tossou Seho & Maurelle HESSOU

Partager via :

Laisser un commentaire