La jeunesse de l’Espace Entente se mobilise

A travers la première édition du Forum VIVRE ENSEMBLE les jeunes des 5 pays du Conseil de l’Entente et 1 (Cameroun) en invité se sont donnés la main pour relever les défis du développement durable en Afrique.
 
C’était les 14 et 15 Novembre 2018 au Ministère des Affaires Étrangères béninois.
Sous l’égide de Fortuné AHOUISSOU, l’Organisation du Conseil des Jeunes de l’Entente (OCJE) a regroupé des jeunes acquis à la cause de leur communauté pour un partage de connaissances, d’expériences et un exercice de réflexion sur les grands axes de développement pour enfin avoir des propositions concrètes de solutions à soumettre à l’Organisation de l’espace de l’Entente.
Reconnaissant l’importance du tel rendez-vous, certains expérimentés et aînés du même espace n’ont pas hésité pour répondre présent et ainsi partager avec leurs jeunes frères deux jours d’échange.
 
À l’instar de ces aînés, il y avait l’honorable Aboubacar KONE de la Côte d’Ivoire, le consultant international et directeur exécutif du cabinet Desforges  Consulting international, Adédihe DESFORGES Consultant international, Jean-Baptiste OUEDRAOGO Représentant du Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente et le Directeur de Publication du journal Le Pardon de la Côte d’Ivoire monsieur FANAN KONATÉ.
Les échanges sur les quatre panels qui ont meublé ces assises tournaient autour des sujets tels que L’intégration, économie, l’entrepreneuriat digital, la lutte contre la l’immigration clandestine et le leadership féminin dans l’espace de l’Entente.
Sur chacun de ces sujets, les participants ont eu assez de nouvelles informations et des témoignages de la part des différents panélistes qui les motivent désormais à penser et à réaliser quelque chose de nouveau et de grand pour l’Afrique.
En dehors des connaissances et informations que le forum du VIVRE ENSEMBLE a apportées, il a été également l’opportunité aux jeunes de profiter du réseautage pour étendre au delà de leur pays, leurs idées et d’avoir désormais à leur disposition un vaste réseau de jeunes acquis à la même cause pour d’éventuels projets innovants dans le futur.
 
Dans l’espoir qu’un autre rendez-vous vienne très prochainement leur permettre de continuer où ils se sont arrêtés, les participants de chaque pays sont donc répartis chez eux. 
Il faut noter que la première édition du Forum Vivre Ensemble a pris fin dans une ambiance de convivialité, de fraternité et surtout d’un sentiment du devoir accompli et pour les organisateurs et pour participants.

DJAHOU SABIN OKE

Partager via :

Laisser un commentaire