Agroalimentaire : Hausse vertigineuse du prix du gari à Possotomè

Pour s’approvisionner en gari, à Possotomè et environ, il faudra débourser un peu plus. Le prix de cette denrée qui est une farine obtenue à base de manioc et prisée par la population béninoise connait en ce moment une hausse vertigineuse. Précédemment vendue entre 400 et 500 francs, il faudra débourser désormais entre 800 et 1000 francs pour se procurer un seul kilogramme de gari. Les populations n’ayant plus l’accès facile à la consommation de cette denrée alimentaire qu’est le gari, ne savent plus à quel saint se vouer et se contentent de prendre d’assaut nos antennes pour exprimer leurs plaintes et sentiments de désolation. Pour ce qui concerne les causes de cette situation, les avis divergent dans le rang des acteurs de la transformation du manioc en gari. Les uns pointent d’un doigt accusateur la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus pendant que d’autres soupçonnent le découragement de certains producteurs de manioc, qui, du fait de la mévente la saison dernière se sont refusés à produire cette année. A la question de savoir jusqu’à quand pourrait durer cette situation, « bien malin qui pourrait le dire » répondent-ils. Dans le rang des consommateurs, la pilule est logiquement amère à avaler.

Ernest KOUGNINOU

Partager via :

Laisser un commentaire