Conférence des jeunes ACP-UE à Golden Tulip hôtel à Cotonou

Le Bénin a accueilli la Conférence des jeunes ACP-UE (Afrique Caraïbe et Pacifique – Union Européenne) portant sur la problématique d’emploi des jeunes à l’occasion du 52ème session de l’assemblée parlementaire ACP et 36ème session de l’assemblée parlementaire paritaire ACP-UE du 28 novembre au 5 décembre 2018.

Oboubé Blanchard

Ayant réuni plus de 300 jeunes venus de divers horizons le 02 décembre, cette conférence a été une occasion de franc- parlé sur les problèmes d’employabilité et connexes des jeunes en Afrique. Plusieurs d’entre eux ont précisé qu’au Bénin, il n’y a pas de manque d’emploi plutôt un problème de sous-emploi. Le système éducatif béninois a été principalement indexé comme cause de cette situation de précarité d’emploi des jeunes.

En résumé, trois idées fortes ont été formulées par ces jeunes à l’endroit du Président de la République du Bénin. Idées portées par Michèle Rivasi, Députée européenne Europe Écologie.

Il s’agit en premier lieu de revoir, réorienter le système éducatif de sorte que les cours soient en harmonie avec les réalités du marché de l’emploi. Dans ce cadre, organiser des camps d’été pour familiariser les enfants à différents métiers dès le bas âge.

Ensuite, il est question d’assurer la sécurité foncière et la disponibilité des terres agricoles par l’ouverture d’une banque agricole pour accompagner les entrepreneurs en cette matière, car le développement de l’agriculture passe obligatoirement par sa modernisation, et par une politique de taxation élevée des terres agricoles non exploitées, qui pourrait amener les propriétaires terriens à mettre leur espace en exploitation. Aussi, en collaboration avec les partenaires et les maires du Benin, mettre en place un fonds de soutien aux femmes rurales pour accompagner les activités génératrices de revenus des coopératives et associations de femmes dans les communes du Benin.

Et enfin, il sera bien de mettre l’accent sur la nécessité de discussions avec les banques et institutions financières aux fins de facilités d’appuis financiers sous forme de crédit aux jeunes entrepreneurs. C’est la seule possibilité de susciter des initiatives et de revolver la crise de chômage.

A cette rencontre, les participants ont découvert l’initiative Boost Africa, une nouvelle approche intégrée visant à stimuler les jeunes entrepreneurs innovants sur tout le continent. Ainsi leurs projets sont attendus sur la plateforme de ACP.

Notons que la Conférence a été précédée par un déjeuner simple dont la finalité est de permettre un mélange des participants aux Membres de l’assemblée parlementaire paritaire ACP-UE et de discuter avec eux d’une façon relaxe et informelle.

Partager via :

Laisser un commentaire