RADIO COMMUNAUTAIRE FM AHEME 87.7 MHz
Possotomé - BENIN

Echos de la communauté

CFImedias et la coopération allemande GIZ se mettent ensemble pour une citoyenneté active au Bénin.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dialogues Citoyens Bénin 2 rassemble les acteurs de différents bords sur les questions de redevabilité et de CCAP à Bénin Royal hôtel de Cotonou.

Djahou Sabin OKE

Le processus de décentralisation qui est rentré dans sa phase active au Bénin depuis 1999, place le citoyen au cœur des actions de l'administration territoriale.

Dans cet environnement décentralisé représentant une chaîne, chaque acteur a un rôle quoi qu'important à jouer pour une bonne gouvernance locale et pour le renforcement des valeurs démocratiques.

Cependant, la collaboration entre les différents acteurs de ce même écosystème n'est pas toujours aisée, ce qui empêche ainsi l'enracinement des valeurs démocratiques.

Pour alors tenter de remédier efficacement à cela, CFImedias en partenariat avec la coopération allemande dans le cadre de son Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement Communal (PDDC V) a initié Dialogues Citoyens Bénin 2.

Ce projet qui réunit les acteurs de la société civile, l'association des blogueurs et 8 radios retenues à l'issue des appels à candidatures avec leur mairie ainsi que la cellule de participation citoyenne de la commune (CPC) a pour objectif de contribuer à la bonne gouvernance démocratique du Bénin grâce à la participation des citoyens dans la conception, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques particulièrement au niveau local à travers le renforcement des médias.

Pour Pierre JALLADEAU Directeur Afrique / CFImedias présent ce mercredi 04 avril 2019 au séminaire de lancement qui va durer trois jours à Bénin Royal hôtel de Cotonou  "Ce projet s'inscrit dans une thématique chère à cfi voire centrale qui est la redevabilité, la transparence et thème consacré est le contrôle citoyen de l'action publique". "Il va s'en dire que ces questions de contrôle citoyen de l'action publique, de transparence sont aujourd'hui au cœur du débat démocratique" a-t-il précisé. 

Il est à noter que Dialogues Citoyens Bénin 2 va durer 18 mois et vise de façon spécifique à renforcer le rôle des médias dans le CCAP et la redevabilité et d’encourager un dialogue intégré entre les parties prenantes (mairies, organisations de la société civile et médias). Aussi, a-t-il connu sa deuxième exécution au Bénin grâce aux recommandations et aux excellents résultats de la première exécution. 
Espérons donc que Dialogues Citoyens Bénin 2 tienne toutes ses promesses et qu'à la fin, la qualité des échanges autour des questions de redevabilité et de contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) soit améliorée par une augmentation qualitative de l’offre médiatique intégrant un dialogue entre les acteurs locaux comme le vise les initiateurs. 

0
0
0
s2sdefault

LA FERCAB OUTILLE LES JOURNALISTES DE LA ZONE SUD SUR LES TEXTES ÉLECTORAUX

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La fédération des radios communautaires et assimilés du Bénin Fercab organise depuis ce mardi à Bohicon, un atelier de formation sur les nouveaux textes électoraux en République du Bénin. L'atelier qui réunit 21 journalistes de la Zone Sud a pour objectif d'outiller les professionnels du micro à mieux internaliser le nouveau code électoral et la charte des partis politiques en vue d'un meilleur traitement de l'information surtout en cette veille des élections législatives.

Hyacinthe TOGBEHOUNDE

A l'ouverture des travaux, le Secrétaire exécutif de la Fercab, Aziz Chabi Koto, souhaitant la bienvenue aux participants, a indiqué que l'atelier de formation se fera en deux phases: une pour la zone sud et l'autre pour la zone nord, avec des experts avertis de la chose électorale pour répondre aux préoccupations des professionnels des médias de la Fercab qui sont appelés à assurer dans une certaine mesure la promotion de la bonne gouvernance et favoriser des élections libres, crédibles et transparentes. Cet atelier de renforcement de capacités qui s'inscrit dans la dynamique du plan stratégique quinquennal 2018-2022, du programme d'action 2019 de la FERCAB est en phase avec le volet "Election" du programme redevabilité, a précisé Roland Alayé, le président du conseil d'administration de la FERCAB, "conformément au souhait de la DDC de donner une orientation électorale au programme d'action 2019 des partenaires du programme redevabilité, il est apparu un besoin de renforcement des capacités des journalistes sur les nouveaux textes électoraux en prélude aux élections législatives d'avril 2019".

Cet atelier est organisé grâce à l'appui technique et financier de la Coopération Suisse dont le suivi et la coordination sont assurés par Labo Citoyenneté. Conscient du taux de couverture des radios commautaires estimé à 70%, le rôle des journalistes reste déterminant pour l'enracinement de la démocratie, a reconnu Marc Kokoyé le représentant de Labo Citoyenneté.

Pour une meilleure appropriation des textes électoraux, Roland Alayé, le président de la fédération des radios communautaires et assimilées du Bénin (Fercab) a convié les participants à l'assiduité. La formation prend fin ce mercredi 3 avril 2019.

0
0
0
s2sdefault

SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL COMMUNAL DE BOPA: le rapport d'activité du maire Frédéric Dandévèhoun voté à l'unanimuté

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Ouverture ce mercredi des travaux de la première session ordinaire du conseil communal de Bopa au titre de l'année 2019 en conformité des articles 17 et 18 de la loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin. Cette session qui  s'articule autour de dix-sept (17) points connaît la présence de 15 conseillers et une forte participation des acteurs de la société civile. 
 
Hyacinthe Togbehoundé
 
A l'ouverture des travaux, le premier citoyen de la ville de Bopa, Frédéric Kouessi Dandévèhoun, a tenu à clarifier l'insertion à l'ordre du jour d'un point inhabituel. Il s'agit de l'examen et adoption du compte administratif gestion 2018 de la commune de Bopa. Pour le maire, l'inscription de ce point a été pensée afin d'être en phase avec les critères de performances en matière de gestion des ressources FADEC. 
 
Au cours de la première journée des travaux de cette première session ordinaire ont revisité quatre (04) questions à savoir :
- Lecture, amendement et adoption des comptes rendus des sessions antérieures 
- Lecture, amendement et adoption du rapport d'activités du maire
- Examen et adoption du compte administratif gestion 2018 de la commune de Bopa 
- Examen et adoption du projet d'arrêté portant fixation des taxes de prestation de service et autres taxes dans la commune de Bopa. 
 
Après lecture et amendement, les comptes rendus des sessions antérieures ont été adoptés à l'unanimité des conseillers présents et représentés. 
 
S'agissant du rapport d'activités du maire, des actions ont été entreprises  dans tous les secteurs en vue de booster le développement de la commune de Bopa. Ces secteurs, ce sont la gestion de l'état civil, les échanges et audiences du maire avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), la santé communautaire, les travaux de remembrement  et gestion du foncier, de l'eau, hygiène et assainissement, la mobilisation des ressources. Aussi, le compte rendu du maire renseigne t-il sur les points d'exécution des marchés dans la commune et des ressources FADEC au titre du premier trimestre de l'année 2019. Les conseillers ont salué  le dynamisme et les efforts consentis par l'autorité communale ces trois derniers mois et l'ont encouragé à poursuivre les actions afin de sortir la commune de Bopa de la précarité. Les conseillers n'ont pas manqué d'attirer l'attention de l'édile de Bopa sur le réaménagement et la construction de certaines pistes rurales en cours d'exécution dans la commune. Il s'agit entre autres des voies Ganhonou-Ovoun, Lobogo-Ahouloumè, Possotomé-Gbèdjèwa. A cet effet, le maire a pris l'engagement d'instruire le CST afin de suivre de très près les travaux pour une construction de qualité et durable des voies. 
Après la présentation du projet d'arrêté portant fixation des taxes de prestation de service et autres taxes dans la commune de Bopa, certains amendements ont été faits. Autement dit, le conseil communal a revu à la baisse certaines taxes pour non seulement soulager la peine de la population mais aussi et surtout de renflouer les  caisses de la commune. 
 
Le document relatif au compte administratif exposé par Kocou Kouyé, le chef service affaires financières (CSAF), a permis d'appréhender les dépenses entreprises en 2018.
 
Les quatre (04) points ayant fait objet de discussion au cours de la première journée des travaux de la première session ordinaire de l'année ont été examinés et adoptés à l'unanimité des conseillers. Rappelons que ces travaux se poursuivent et prennent fin le vendredi 29 mars 2019
 
 
 
 
 
 
0
0
0
s2sdefault